Quels investissements immobiliers pour réduire ses impôts ?

Le domaine de l’immobilier reste un monde assez complexe. Sujet à des impôts, on a souvent tendance à trouver un ou plusieurs moyens de le réduire.

Les investissements en immobilier :

Investissement dans l’immobilier ancien Vous vous appropriez une maison ancienne pour ensuite procéder à des travaux de rénovation. Un prélèvement des montants des travaux sera octroyé lors de la déclaration de loyer au fisc. Ce qui caractérise cet investissement c’est le phénomène appelé déficits fonciers (prélevé sur vos gains), qui sera à votre disposition dans le cas où votre solde est négatif.

En outre, la loi Malraux ainsi que la loi Monuments Historiques, rend les réductions encore plus intéressantes. Pour la première loi, des exigences assez strictes sont à respecter, pour la deuxième loi, ce sont les résidences catégorisées de Monuments historiques ou répertoriés dans l’Inventaire Supplémentaires des Monuments qui allègent les impôts.

Investissement dans l’immobilier neuf

Ce qui rend si particulier cet immobilier neuf est la loi Pinel qui octroie une diminution d’impôt sur le revenu. En effet, cette loi a substitué la défiscalisation Duflot en apportant plus d’avantages aux contribuables. Le pourcentage des montants pouvant être acquis dépendent des années de location : 6 années de location pour 12%, 9 années pour 18 %, 12 années pour le pourcentage maximal de 21 %. Soulignant qu’aucun avantage ne vous serait remis si vous n’avez l’intention de louer votre immobilier. Sachez qu’à part des étrangers ou particuliers, vos ascendants ainsi que vos descendants peuvent louer la résidence. Vous pourrez ainsi garder le patrimoine dans la famille (c’est ici). Ce cas le différencie d’ailleurs de la loi Duflot. Dans cette loi Pinel, le fait de voir le montant de son impôt équivaut à zéro est possible dans le cas d’une forte réduction bien sûr. Si vous voulez investir, le nombre maximal de logements neufs que vous pourrez acquérir est de deux.